Fiche descriptive Vipère péliade

Vipère péliade

Vipère Péliade

  • Nom Binominal: Vipera berus
  • Nom commun: Vipère de Péliade
  • Embranchement: Chordata
  • Classe: Reptilia
  • Sous classe: Lepidosauria
  • Ordre: Squamata
  • Sous-ordre: Serpentes
  • Infra-ordre: Alethinophidia
  • Famille: Viperidae
  • Sous-Famille: Viperinae
  • Genre: Vipera
  • Législation: Soumis au CDC / Protégé en France
  • Statut IUCN: Vulnérable

Les caractéristiques

  • Biotope: Tempéré / frais
  • Type: Venimeux
  • Venin: DL50 ?
  • Comportement: Généralement calme
  • Taille: Environs 55 à 100 centimètres
  • Poids: De 50 à 200grammes
  • Espérance de vie: Environs 13ans
  • Alimentation:  petit mammifères, batracien
  • Méthode de mise à mort: Par le Venin (morsure)
  • Cannibalisme: Non
  • Activités: Diurne (peut devenir nocturne en cas de forte chaleurs)
  • Reproduction: Au printemps
  • Maturité sexuel: 3/5 ans pour le mâle et la femelle

Habitation:

La Vipère péliade a une aire de répartition très importante, Grande-Bretagne, France, Belgique, Scandinavie, Italie, Albanie, Croatie, Macédoine, Bulgarie, Grèce, Allemagne, Suisse, Mongolie, Chine et Corée du nord.

Elle habite des milieux variées mais principalement ouvert, de tout petit sous bois, pour s’alimenter mais jamais dans des forêts dense, vivant près de broussaillent pour se cacher en cas de danger elle affectionne également les milieux rocailleux.

Vipère Péliade

Description:

Pour l’alimentation elle traque de petits mammifères, campagnols, mulots, souris musaraignes etc mais peut également s’attaquer à de petits batraciens. Tout dépends de sont lieux de vie et de ce qui est à sa porté.

La morsure de la Vipère péliade n’est pas à négliger, le venin est un mélange complexe de protéines possédant des activités toxiques et enzymatiques. La présence d’enzymes protéolytiques rend la morsure douloureuse et entraîne des lésions tissulaires, des lésions des capillaires et des troubles de la coagulation. L’hyaluronidase facilite la dispersion du venin dans les tissus sous-cutanés. D’autres enzymes induisent la libération de bradykinines hypotensives ainsi que d’histamine, de sérotonine et de prostaglandines.

Vipère Péliade

Reproduction:

La reproduction de ce serpent est classique et semblable à beaucoup d’autres espèces, une reproduction au printemps avec une gestation d’environ 2 mois. Arrivé à terme de la gestation la femelle va alors mettre au monde entre 5 et 10 vipéreaux, c’est une espèce ovovivipare.

 

0 Partages

Laisser un commentaire